News

L'actualité du vintage

Un Speedster pour l’été

Evert est le nouveau propriétaire de cette icône automobile.

DSC03763En 1953, Max Hoffman, le très influent importateur de la marque Porsche aux Etats-Unis, suggère à Ferry Porsche de développer une variante sportive et dépouillée de la 356. Sur base du cabriolet déjà présent dans le catalogue, le constructeur développe un roadster amusant à la ligne simple et extrêmement séduisante. L’habitacle se veut résolument épuré dans le but de limiter le poids de l’engin au maximum. A partir de sa commercialisation en 1954, le Speedster (contraction des mots « speed » et « roadster ») fait fureur aux States dans les compétitions automobiles comme dans les rues californiennes : un mythe automobile est né ! Vendu jusqu’en 1958, le Speedster est construit à peine à 4200 exemplaires !

Aujourd’hui, il va sans dire qu’il est extrêmement prisé par les collectionneurs. Comptez plus de 500 000 euros pour un exemplaire original ! Son prix extrêmement élevé fait du Speedster un des véhicules les plus copiés au monde. Au sein des répliques, le meilleur côtoie le pire avec de nombreux châssis Volkswagen qui ont été raccourcis et sur lesquels repose une carrosserie en fibre de verre. La réplique que nous avons accueillie chez MY Vintage se démarque clairement des autres réalisations. Réalisée par l’artisan californien Beck, elle repose sur une châssis tubulaire. Son moteur est un 2 litres type 4 de combi VW gavé par deux carburateurs Weber qui développe une centaine de chevaux, de quoi emmener la bête au poids plume plus que correctement. Ce qui fait son caractère exclusif, c’est également la qualité de sa finition. Ce sont ces aspects que recherchait Evert, notre jeune client collectionneur. Cet amateur de belles mécaniques n’a pas hésité et a craqué pour ce Speedster. Nul doute qu’il va prendre beaucoup de plaisir à son volant !

Back to top